Royère Jean-Claude

Né à Périgueux le 30 août 1950, Jean-Claude Royère passe son enfance et son adolescence dans le Quercy à Montauban. Chargé de famille dès 20 ans, il entre à l’école de Police de Sens en octobre 70. Nantes sera sa première affectation, il y passera la plus grande partie de sa carrière, seulement entrecoupée d’une mutation promotionnelle à Versailles de 1990 à 93. Aujourd’hui retraité il assouvi son plaisir d’écritures et de recherches. Autodidacte, curieux il affectionne l’histoire et les intriques médiévales, c’est ainsi qu’il rédige ses deux premiers romans Les portes du palais d’Avignon et Le dernier des Capétiens. Ne pouvant se passer de son métier et de ses anecdotes, il écrit des romans policiers dont les actions se déroulent essentiellement à Nantes et dans sa région.

Bibliographie

Contact :


Publicités
%d blogueurs aiment cette page :