George Antoine

A George Juriste de formation, puis publicitaire à Nantes dans l’agence du groupe de Jacques Séguéla (RSCG), enfin créateur de petites entreprises, tout en écrivant. Son travail d’écriture a toujours été centré sur les destins humains. Écrit sous le pseudonyme de Toni Eggero depuis 2012



Bibliographie

  • L’an prochain, on achète un bateau et on part aux Scilly (Pen Duick, 1988). Chronique humoristique des mésaventures de tout plaisancier, partagé entre le rêve des territoires à découvrir et les petits cafouillages du quotidien.
  • J’ai mené  toutes vos batailles (Mosée, 2002, Prix des audiolecteurs du Grand Ouest). Un jeune officier participe aux guerres d’indépendance, puis est atteint de la maladie l’Alzheimer et se demande à quoi a servi sa génération.
  • Amours Défaites (Siloë, 2005, monté au théâtre par Henri Mariel et le Théâtre de l’entracte). Amour des fêtes ou amours défaites ? Dans l’amour passion, souvent la fête précède la défaite. Chroniques sans illusion.
  • L’enfant du Bon Dieu (Cerf, 2009, nominé au Prix Orange 2009). Un jeune homme éduqué dans les écoles catholiques choisit de devenir moine trappiste, puis simple curé de paroisse pour vivre dans le siècle. Parcours initiatique complexe pour une âme simple. Réflexion sur la foi dans un monde laïque.
  • Les fanfares du néant. Aphorismes provocateurs sur notre monde de conventions archaïques et de parti-pris.
  • J’ai tant aimé te regarder mourir. Roman policier où une jeune inspectrice anglaise nommée en France, enquête sur un puis deux meurtres commis à Nantes.
  • La croisière du loup-garou. Un couple reconstitué ; l’homme a été jugé pour un double meurtre puis relaxé. La femme, qui le sait, est partagée entre son amour et ses doutes sur la culpabilité de son amant et fait des recherches dont il s’aperçoit. Un jour celui-ci l’invite en croisière à deux, seuls…
  • Le mystère Van Gogh. Qui a volé ma gloire ? (Art3 – Plessis éditions 2017). Un récit implacable. un huis clos douloureux et fraternel où tous les faits sont vrais.  Un dialogue haletant entre Théo et Vincent, vers  l’incompréhension inéluctable et l’acceptation d’un échec.

Contact :

  • Site web :
  • Blog :
  • Facebook :
  • Mail :
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :